© 2017 Galerie L'Entrée des Artistes.

25, rue des Tournelles 75004 Paris, France

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean
Rechercher
  • Galerie L'Entrée des Artistes

Quelques Questions à Pascal Sonnet ...


Bonjour Pascal, juste quelques questions pour mieux vous connaître en tant que photographe et pour mieux comprendre votre rapport avec la ville.

Comment êtes-vous venu à la photographie ? Que représente -t-elle à vos yeux ?

Au début des années 80, alors que j'étais étudiant, j'ai eu envie de conserver une trace de cette période, alors après un job d'été, je me suis offert mon premier boîtier.

A cette époque c'était le moyen le plus simple d'immortaliser ses souvenirs, et j'ai très vite pratiqué le noir et blanc pour faire moi même mes tirages, ce coté magique de la photographie.

Question un peu paradoxale dans le cadre d’une exposition dont le nom est Métropolis mais peut-on encore photographier la ville ?

Oui, la preuve, cette exposition.

Il y aura bientôt deux siècles que la première photographie a été faite, celle de Niépce intitulée "Point de vue du Gras", et depuis cette date, on n'a pas cessé de faire des images de la ville.

Il y a tant de façon différentes de traiter ce sujet, de l'architecture aux scènes de rue et ses habitants, c'est une source inépuisable.

Et comment la regardez-vous ? comme un amant, un compagnon ? L’abordez vous avec complicité ou défi ?

Plutôt comme un explorateur, toujours à la découverte d'un nouveau quartier.

Et même si le quartier m'est familier, je repense au film "Smoke" où le personnage Auggie prend une photo d'un même carrefour tous les matins car au final chaque scène est unique et raconte sa propre histoire.

Dans votre perception photographique de la ville, les habitants ont-ils un rôle ?

Dans mes photos de rues, qu'on appel aujourd'hui "street photographie", les habitants sont comme des figurants, ils font partie de la scène mais n'ont pas forcément le rôle principal.

Pour d'autres sujets, l'habitant devient personnage central et je parle plutôt de reportage comme par exemple mes images pendant les rassemblements et manifestations. Mais comme l'exposition le montre, j'ai aussi d'autres façon de voir la ville, une approche plus picturale, plus créative où les habitants sont souvent absents.

Dans quel cadre prenez vous ces photos : préparez-vous des sorties ? Etes-vous flâneur ou chasseur ?

Pour une série comme Metropolis, plutôt flâneur, je me laisse porter par la ville.

Mais l'esprit du chasseur reste toujours présent, à l'affût d'une scène simple ou insolite.

Quelle ville rêveriez-vous de photographier ?

Je pense que Tokyo doit être une ville extraordinaire pour un photographe.

J'image un mélange de tradition et de modernité assez unique.

Avez-vous un projet photographique en cours ? Pouvez vous nous en dire quelques mots ?

J'ai toujours des projets en cours, comme celui sur la boxe dans une salle typique du Bronx ou encore la danse avec des styles différents, moderne ou HipHop.

Plus récemment j'ai commencé une série d'images dans le monde de la haute couture, toujours à New York.

On peut découvrir toutes ces séries de photographies sur mon site internet.

Rendez vous très vite à la Galerie l'Entrée des Artistes pour découvrir ses photographies!


76 vues