© 2017 Galerie L'Entrée des Artistes.

25, rue des Tournelles 75004 Paris, France

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean

 Expositions 

Ecume d'été, A l'ombre des souvenirs
Béatrice Bruneteau
Patrick Braoudé
Alain Guillemaud
Françoise Hillemand
du 12/06/2019 au 20/07/2019

Nous sommes heureux et fiers d'accueillir les photographes Patrick Braoudé, Alain Guillemaud  et Françoise Hillemand accompagnés par la céramiste Béatrice Bruneteau qui dévoile ici une vision personnelles et différentes de leurs Paradis Perdus.

Patrick Braoudé nous emmène dans sa Normandie. Sa vision de cette région qu’il aime est unique entre photographie et tableau. Il nous peint des scènes uniques et toujours teintées de poésie et d’humour.

Les Polaroids de Alain Guillemaud nous emportent dans un monde rêvé, plein de douceur et de nostalgie. Les souvenirs se pressent sous notre regard tandis que nos émotions bousculent nos humeurs.

Artiste enthousiaste à la curiosité insatiable, Françoise Hillemand n’hésite  pas à oublier  la réalité. L’image devient alors rêve, mouvement, matière vibrante, toile abstraite ou encore calligraphie …

A travers son œuvre, elle nous offre  une vérité « sa vérité » tandis que  celui qui regarde  ne reste pas indifférent.

Béatrice Bruneteau puise en premier lieu son inspiration dans l’immensité de la nature et la diversité du monde minéral, pour donner naissance à des formes à la géométrie imparfaite riches de textures et de hasards.  « Les Penseurs » encouragent le rêve et l’imaginaire, et nous incitent à un retour vers ce que nous sommes.

La Couleur de nos Rêves, La matière pour Horizon
Marie Madeleine Vitrolles
Muriel Dorembus
Veronika Tumova
Antonio Domingues
du 13/03/2019 au 20/04/2019

Mettant en scène ses œuvres, Marie Madeleine Vitrolles crée de véritables compositions sculptées, dynamiques, teintées d’humour et de tendresse - où le travail de la matière rejoint la matérialité des corps - qui campent un univers se conjuguant irrémédiablement au féminin, donnant par là même raison à la célèbre maxime d’Aragon : «  L'avenir de l'homme est la femme ». Une femme libre, frondeuse et sensuelle, infiniment consciente de son pouvoir de séduction. Une femme…une flamme.

Les œuvres de Muriel Dorembus débusquent nos rêves d’horizons lointains. Ses paysages désertés aux couleurs sourdes et douces réveillent en nous un désir de poésie et de douceur. La terre nous parle de manière sourde, discrète et lancinante. Elle chante de sa voix rauque et minérale et trouve en nous en écho oublié, celui d’un monde intérieur à redécouvrir.

Les photographies de Veronika Tumova nous emportent dans un monde où le rêve est roi. Les femmes, toujours présentes dans ses œuvres, sont comme des nymphes qui nous invitent dans une danse endiablée, dans un tourbillon de couleurs et d’émoi. Elles nous prennent par la main et nous emportent dans un univers poétique et fantastique.

Le talentueux Antonio Domingues embrase nos rêves de noirs incandescents brasiers qui réveillent en nous une mélancolie primitive. La densité tellurique du noir fait alors vibrer l’innocence du blanc ; les gris parfois tendres, parfois rudes et minéraux engloutissent les formes, les silhouettes. Ces théâtres d’ombres repoussent à jamais les frontières du présent pour pétrifier l’instant et s’en faire l’écho pour l’éternité. Les travaux remarquables, tout en introspection, de notre artiste interrogent ainsi notre mémoire, nos rêves, nos souvenirs pour tendre vers l’universel.

Figures Célestes
N athalie Romengas
Cécile Duchêne-Malissin
Françoise Chadelas
Pascal Sonnet
Françoise Hillemand 
06/12/2018 au 05/01/2019
 

Quatre femmes, un homme et des univers différents mais dans lesquels il existe comme un écho familier.

Ces cinq artistes ensorcellent par leur travail et leur talent.

 

 

L’artiste peintre Nathalie Romengas nous plonge dans un monde de beauté et d’élégance, où la mélancolie cède à une douce sérénité. On se laisse emporter par où ses personnages vivant dans un monde aux couleurs étranges et fascinantes.

 

 

 

Cécile Duchêne-Malissin nous emporte dans un univers fantastique. On se perd avec délice dans la richesse de son imagination et de sa peinture qui nous entraine dans des contes étranges et chatoyants. 

 

 

Les danseuses de Françoise Chadelas représentent le corps dans toute sa délicatesse et sa beauté. Il s’élance, il est mouvement et élégance.  Beauté lisse ou brute, il fascine. Notre regard ne peut quitter ces courbes qui s’enchevêtrent, ces lignes qui virevoltent.  

 

 

 

Les femmes photographiées par Pascal Sonnet sont évanescentes. Les corps se dévoilent, se dissimulent, ils dansent, ils se devinent sans jamais se laisser attraper. Ils demeurent rêves et illusions

 

 

 

Enfin,  Françoise Hillemand partage ici sa série des corps émouvants. Immobiles, précieux - parfaits, ces corps s'animent. Leur peau est lisse, la matière, vibrante. Ils sont liberté et sensualité. Sous un voile de rêves, ils s'enlacent et s'étreignent fébrilement tandis que l'on entrevoit leur âme au détour d'un baiser.

                     

 

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean